facebook   youtube

  • Un projet ambitieux

    Un projet ambitieux

Une page d'histoire se tourne

Début 2015, une page d’histoire s’est tournée à La Rozavère. En effet, le bâtiment reliant les deux immeubles historiques sera démoli lors du premier semestre. Les installations techniques de ce bâtiment sans grande valeur architecturale sont obsolètes.

Le Conseil de fondation a choisi l’option démolition-reconstruction, afin de doter La Rozavère d’installations adaptées aux exigences d’aujourd’hui, en particulier pour la cuisine.

Une nouvelle cuisine, une salle à manger et un restaurant seront créés.

La démolition de ce bâtiment, construit juste après la Seconde Guerre mondiale, permettra également d’aménager une nouvelle esplanade en profitant des espaces libérés entre les deux bâtiments historiques. La physionomie du site va donc fortement changer. À terme, avec cette nouvelle esplanade, le cachet des deux bâtiments, reconnus par les autorités comme monuments historiques, sera nettement renforcé.

Ainsi, à fin janvier, ce bâtiment sera vidé de ses occupants. Le déménagement des résidents marquera la première étape des travaux puis le chantier sera installé. Il s’agira d’abord de dévier les installations techniques à l’extérieur puis de démolir le bâtiment, ce qui est prévu sur 6 semaines. Si le chantier se déroule normalement, les terrassements pour la future construction seront effectués dès la fin du mois de mars et les premières fondations du nouvel espace seront posées en mai.

C’est donc un chantier ambitieux qui va démarrer et qui se terminera en été 2016. Tout sera fait, évidemment, pour que les travaux ne provoquent pas trop de nuisances pour l’entourage et en particulier pour les résidents.

Cette première étape sera suivie, à moyen terme, par un autre projet, à savoir l’édification d’un nouveau bâtiment d’hébergement (R3) de 66 lits en lieu et place de la villa. Cette étape commencera par un concours d’architecture qui vient de débuter et qui se terminera en juin 2015. Cette nouvelle construction est inscrite dans la planification des autorités sanitaires cantonales. Par la suite entre 2018 et 2020, des logements protégés et un parking souterrain seront construits.

En décidant ces modernisations, le Conseil de fondation désire répondre aux besoins des personnes âgées du quartier de Chailly et de la ville de Lausanne en offrant des infrastructures modernes et adaptées aux besoins croissants de la population en matière d’hébergement de long séjour et de logements protégés. La fondation adapte et développe aussi, de manière continue, ses principes d’accompagnement pour les rendre modernes et adaptés aux demandes de ses résidents.